AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Malbas Röd
Titre : La tristesse incarnée
Messages : 30
Âge : 20
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Mer 28 Aoû 2013 - 21:07

Le soleil gris était haut dans le ciel gris envoyant une lumière grise dans les horizons gris de la forêt de bambous gris, j'étais là, assis sur une pierre en train de remuer mon éternelle et lancinante blessure au cœur, rien ne pouvait m'aider, pas même le temps. L'amour était partit, mon âme avec lui, quels beaux tableaux peut on obtenir d'une âme en peine? Oh pourquoi la tristesse de l'un doit engendrer le bonheur des autres?
Sans mon stylo je n'étais plus rien, j'étais encore plus réduit que d'habitude et mon aura de tristesse était plus étendue que d'habitude et faisait fuir tous les animaux qui sentaient quelque chose de malsain dans les environs, c'était mieux ainsi, je ne veux entraîner personne avec moi.

 -Oui, la beauté rayonnerait dans ce monde si jamais je ne serais pas
là...
fis-je dans un murmure

Tout éait en suspent, calme, je voulais retrouver mon stylo et pour cela il fallait attendre la fille a qui j'avais osé prendre du temps alors qu'elle avait sans doute dans tas d'autre chose à faire. Peut être même allais-je lui gâcher sa journée? Non, c'était son travail me forçais-je à faire rentrer dans ma tête. Elle aura la satisfaction du travail accomplie...
Mon aura rétrécissait un peu à cette pensée, j'avais fini par pouvoir relativiser ma peine, les choses se colorait peu à peu, les choses revivaient autour de moi alors que la chose qui m'entourait constamment avait finit par ne faire que deux mètres de large, alors j'avais fini par faire tous ces efforts et cela avait à peu près fonctionner?
 
-Non, fis-je avec un regard blasé et une larme coulant dans mon œil droit, je ne mérite pas cela, je dois encore laver le sang que j'ai répandu avant de disparaitre...

 Me levant, je me détendit quelque peu et commença à pleurer, quest-ce que je venais de dire? Suis vraiment porté à l'auto-destruction? Il fallait que quelqu'un m'aide, arrive à me soutenir pour me faire sortir d'une situation où je n'arriverais jamais à sortit seul. Surtout avec ce qu'il s'est passé juste après mon réveil...

-Mais qui?

_________________
Le désespoir vous regarde, il vous sourit et vous souriez et en même vous souffrez et plus vous souriez et plus vous souffrez.
Jacque Prevert, "Le désespoir est assis sur un banc", Paroles
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Sam 7 Déc 2013 - 16:09

Nazrin avançait prudemment parmi les bambous. Les branches s'inclinaient doucement sous son passage, comme le flux et le reflux d'une mer verdâtre aux vagues silencieuses. La petite youkai aux couleurs grisées se fondait parfaitement dans cet univers calme et monotone.
Tout autour, quatre petites souris duveteuses et toutes aussi grises qu'elle s'affairaient à suivre le rythme organisé de ses pas, déviant les tiges des bambous les unes après les autres. Dans le panier d'osier accroché à sa queue, une cinquième souris dont seul le bout du museau dépassait, calée entre divers petits objets tous plus futiles les uns que les autres.

Plus elle se rapprochait du lieu de rendez-vous, et plus les couleurs semblaient disparaître. L'air était vide, et elle avait l'impression que les choses positives de sa journée s'effaçaient discrètement pour perdre toute leur valeur. Nazrin n'était pourtant pas du genre pessimiste ; ni une très grande optimiste non plus, d'ailleurs... Elle prenait les évènements comme ils lui venaient, pensant que si quelque chose devait arriver, alors cela arriverait un jour ou l'autre. S'ils pouvaient lui apporter quelque chose, alors c'était tant mieux. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle acceptait ce travail, ou qu'au contraire il lui arrivait de refuser certaines requêtes.

Ses compagnons rongeurs avançaient avec plus de difficultés désormais. Pour les soulager, elle en fit monter une seconde dans le petit panier, et une autre sur son épaule droite ; les plus fatiguées.
Elle écarta non sans peine les derniers bambous qui la séparaient du lieu de rendez-vous.

Un jeune homme se tenait là, debout près d'une pierre, le regard perdu au loin et les yeux encore rouges de larmes. Tout semblait encore plus gris autour de lui. Elle sentait bien que sa présence n'était pas humaine, mais rien de plus ne lui sautait aux yeux. Machinalement, elle dépoussièra sa robe et fit descendre les souris à terre. Il était inutile de les rapprocher plus de cette sorte de miasme qu'elles n'arrivaient pas à tolérer...

Elle fit quelques pas en direction du presque inconnu avant que sa voix cristalinne ne résonne entre les calmes bambous.

« Malbas Röd ?... Je suis Nazrin. Je crois que vous avez perdu quelque chose, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malbas Röd
Titre : La tristesse incarnée
Messages : 30
Âge : 20
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Dim 8 Déc 2013 - 19:16

« Malbas Röd ?... Je suis Nazrin. Je crois que vous avez perdu quelque chose, non ? »

Il regarda Nazrin avec étonnement, et ses yeux cherchèrent à ne surtout pas accrocher le regard de la souricette. Il contracta son aura le plus possible de façon à ce qu'elle ne fasse plus qu'une gaine de mélancolie pure qui entourait son cœur physique d'un centimètre. C'était normalement totalement inoffensif et indétectable pour les êtres vivants qui l'entourait. Elle ne devrait plus être lésée par sa malédiction quotidienne.

Il la détailla attentivement pendant une seconde, largement assez pour ses sens sur-développés de vampire. Elle était assez petite, un mètre quarante cinq à vue de nez. De grand yeux rouges, une robe grise avec des manches blanches et des souliers de cuir noir dont le mécanisme pour les attacher lui semblait étrange. Un pendentif cristallin bleu attira tout de même son attention, il semblait briller d'une façon légère et pure, quelque chose qui était très beau et intrigant pour lui. autour des cheveux, oreilles et de la queue de souris grise et brillante qu'elle portait.

Il remarqua ensuite les souris qui couinaient étrangement en le regardant, il ne comprenait pas le langage sourie mais il savait que ça voulait dire qu'elles avaient peur. Elle avaient raison, n'était il pas après tout le sommet absolue de la chaîne alimentaire?

Tout cela avait était très rapide, l'espace d'une autre seconde, deux secondes en tout pour autant de réflexions, c'était pratique car on avait tout le recul que l'on désirait lorsque l'on parlait.

 -Bien le bonjour, très chère. Je complimente par la même occasion votre sens de l'observation, il se trouve que je suis effectivement Malbas Röd et que j'ai perdu un objet qui est vraiment cher à mon cœur.Mon stylo plume est très important pour moi alors j'espère que vous le retrouverez vite.
Il s'inclina devant elle en évitant par tous les moyens son regard et en espérant très fort qu'elle accepte.

 - Ne vous en faîtes pas toute chose donnée se voit en retour échangée par une chose reçut, j'ai de quoi payer, tout ce que vous voulez, je peux vous apporter tout ce que quelqu'un peut donner dans les limites de l'éthique cela va de soit.

Sur ceux, il se remit debout attendis avec beaucoup de stress la réponse.

_________________
Le désespoir vous regarde, il vous sourit et vous souriez et en même vous souffrez et plus vous souriez et plus vous souffrez.
Jacque Prevert, "Le désespoir est assis sur un banc", Paroles
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Sam 18 Jan 2014 - 23:35

La souricette écoutait attentivement Malbas, prenant soin de bien mémoriser chacun de ses dires. L'aura mélancolique qui entourait le jeune homme quelques secondes auparavant semblait s'être dispersée, comme un nuage de vapeur chassé du revers de la main, et Nazrin se sentait désormais plus détendue. Elle n'en oubliait néanmoins pas les règles qu'elle se fixait à chaque fois ; la prudence et la réflexion pour éviter tout conflit inutile.

Nazrin sentait bien que le jeune homme faisait tout pour éviter son regard, et ne pas en connaître la raison réveillait en elle une curiosité frustrée. Son instinct animal la tentait toujours à poser son nez partout où elle se rendait, et ce besoin la rendait malade de colère envers elle-même. Pas à cause d'un quelconque malaise de vouloir ainsi se mêler des histoires des autres ; mais elle se sentait juste bien plus digne qu'une simple fouineuse. L'envoyée de Bishamonten ne s'abaisserait pas à une telle attitude grossière... Alors pour satisfaire les standards qu'on lui avait imposés -et aussi pour son propre égo, mais ça, jamais elle ne l'admettrait- elle réprimait ces piques de curiosité et gardait enfouies toutes les questions qui pouvaient traverser son esprit. Il faut se concentrer sur le travail, un point c'est tout.

Son interlocuteur avait aussi abordé la question du paiement... Que souhaitait-elle-tirer de ce travail -qu'elle aurait bien pu refuser après tout ? Pour une fois, la petite youkai s'était lancée tête baissée dans l'incertitude. Elle avait senti qu'elle pourrait obtenir quelque chose de cette excursion parmi les bambous, mais quoi exactement, elle l'ignorait encore.

« En ce qui concerne la contrepartie... Peut-être pourrons-nous l'aborder un peu plus tard ? »

Elle passa subtilement une main dans ses cheveux grisés, laissant apparaître un court instant sur son visage une mine un peu nerveuse. Puis elle reprit cet air neutre qui devenait, en quelques sortes, sa signature.

Elle savait que le stylo recherché était à plume et possédait beaucoup de valeur pour son propriétaire. Ce devait être un stylo ornementé, en argent ou en or peut-être ? A moins que la valeur ne soit pas matérielle, mais sentimentale... Etait-il abîmé par le temps ou soigneusement conservé ? Elle avait besoin de plus d'informations afin de former dans son esprit une image claire de ce qu'elle devait trouver.

« Quoi qu'il en soit, je vais avoir besoin d'un peu plus d'éléments... Je compte sur vous pour me décrire ce stylo le plus précisément possible. »

Oui, elle sentait vraiment que le travail d'aujourd'hui allait lui apporter quelque chose.

Alors que les souris revenaient timidement se placer autour de ses pieds, moins apeurées qu'auparavant, elle tendit une petite main gracile vers Malbas, ses lèvres se recourbant discrètement dans l'attente d'une réponse à son geste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malbas Röd
Titre : La tristesse incarnée
Messages : 30
Âge : 20
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Dim 23 Fév 2014 - 21:28

Le vampire s’évertuait à faire taire sa stricte éducation pour éviter la souricette du regard, les conséquences en seraient grave aussi bien pour elle que pour lui. Il ne fallait jamais regarder le désespoir dans les yeux ou même s’assoir sur le même banc que lui.
Dès qu’il entendit que le paiement serait mit à plus tard… il ne réagit pas réellement et s’assit sur le rocher où il venait de se lever pour paraitre un peu plus détendu. Pour l’instant, l’important, c’était son stylo, il savait qu’il avait de toute façon largement les moyens de satisfaire la plupart des demandes matérielles et en nature de toute façon.

Puis, tout d’un coup, elle lui demanda quelque chose d’évident, quelque chose auquel il n’aurait jamais pensé avant, décrire son stylo. Ce n’était pas simple, c’était aussi simple que de décrire physiquement et précisément un membre de sa famille proche. Généralement il n’y pensait pas, ce stylo était une partie de lui-même et n’existait que parce que ses pouvoirs avaient une sorte d’incidence dans la réalité même. Le simple fait d’être assez triste pour pouvoir le faire concrètement ressentir aux autres et en faire de la matière tangible revenait au miracle. Ce triste miracle était la seule chose qu’il n’ait jamais faite correctement dans sa vie.
Sa femme, il l’avait tuée. Sa vie s’était terminée il y avait bien longtemps de cela maintenant. Son existence,  rien d’autre qu’une futile fuite. Sa médecine peut être ? Même pas, il avait apprit à ses dépends que la médecine qu’il promulguait à ses patient d’il y a cent cinquante ans n’était que charlatanerie et les aidaient plutôt à mourir qu’à vivre.
Enfin bref, ces réflexions pleines de joie de vivre n’avaient durée en tout et pour tout qu’une petite seconde, la force et la faiblesse des vampires.

«  Mon stylo, oui, je vais essayer de retrouver dans ma mémoire quelques informations sur lui… Il fait approximativement quinze centimètres et demi et est en majorité de couleur noire, il est doux au toucher car il est fait d’os orné d’une fine pellicule solide d’une matière que j’appellerais « essence de mélancolie », celle qui a l’état gazeux vous a donné une certaine sensation de malaise car s’attaquant directement au système nerveux. Ne vous en faites pas, du moment que vous n’en touchez pas directement avec une plaie ouverte, vous ne risquez strictement rien de sa forme solide. Sa mine est en argent avec quelques ornementations en rubis dessus. Si vos travailleuses on un aussi bon odorat que le raconte les livres de science naturelle, il leur serait aisée de le retrouver, il pue le sang coagulé à plein nez, malheureusement, je dégage en ce moment cette odeur malsaine et il m’est donc impossible de le retrouver. »

Après avoir déballé tout cela, il se mit à genou devant Nazrin et s’inclina aussi respectueusement que possible en étouffant la sensation que son aura voulait remonter dans sa bouche, lui donnant un goût métallique dans la langue.

« Je vous en pris, faites de votre mieux ! »

Peu après ça il se creva les yeux, sans bruit ni craintes, il ne ressentait pas la douleur et sa capacité de régénération le soignerait dans quelques minutes. Il se redressa et montra pourquoi il avait fait cela, il se donna un air suppliant en essayant de montrer son visage dans la direction de la souricette.

_________________
Le désespoir vous regarde, il vous sourit et vous souriez et en même vous souffrez et plus vous souriez et plus vous souffrez.
Jacque Prevert, "Le désespoir est assis sur un banc", Paroles
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   Ven 7 Mar 2014 - 0:43

A peine le jeune homme avait-il entamé la description de son stylo, que la souricette avait déjà sorti son carnet de croquis et commençait à y griffonner l'objet tant désiré. Les rongeurs sur ses épaules observaient ses gestes fins avec une attention presque dérangeante, pour quelqu'un qui aurait suivi la scène sans aucun contexte en tout cas.

Portant en même temps le reste de son attention sur les détails soulignés par Malbas -l'odeur du stylo, notamment, l'intéressait beaucoup- elle s'arrêtait de temps à autres pour laisser aux souris le temps de mémoriser l'image. Cela rendait la procédure plus efficace et nettement plus rapide.
Une fois son discours achevé, le jeune homme posa genou à terre devant la petite souris, l'implorant de retrouver son stylo adoré. Nazrin sentit le rose lui monter aux joues ; les souris à ses pieds s'agitaient nerveusement, comme pour traduire l'embarras certain de la youkai. Elle allait tendre une main hésitante vers lui, gênée qu'elle était, mais se ravisa de le faire lorsqu'il commit un geste qui allait lui sembler incompréhensible.

Il se creva les yeux. Silencieusement, sans aucune plainte, sans bouger ni frissonner sous la douleur. Il se creva simplement les yeux.

Devant la spontanéité de ce geste, associé au liquide cramoisi qui se précipitait en taches sur le sol humide de la forêt, la demoiselle sentit son estomac se retourner. Elle posa une main sur son visage, couvrant sa bouche et son nez à l'odorat fin, détournant le regard ; elle ne comprenait pas le pourquoi du comment, elle l'ignorait et ne voulait sûrement pas le savoir, cependant, par politesse, elle se retint de ne pas observer la scène plus longtemps.
Les souris, attirées par ce nouveau flux d'odeurs, se mirent à bouger frénétiquement, comme prises de spasmes. Certaines se rapprochèrent même du jeune homme, leur curiosité excédant toute limite. Nazrin, quant à elle, restait crispée, s'empêchant de céder à la tentation animale et d'aller renifler cette émanation de sang.
Quand le jeune homme se releva, elle se força à le regarder droit dans les yeux. A sa grande surprise, il n'y avait là ni trou béant, ni une quelconque trace de ce qui venait de se passer -si on pouvait faire abstraction des perles rouges qui coulaient toujours le long de ses joues. Elle s'efforça de paraître le plus neutre possible, bien qu'elle douta qu'il puisse encore la voir. Elle n'avait là, aucun commentaire à faire.

Elle se détourna, rappelant les souris auprès d'elle d'un claquement des talons sur le sol mou de la Forêt de Bambou.

"Nous devrions commencer les recherches dès à présent."

Joignant le geste à la parole, elle s'assura que les souris avaient encore bien en tête l'image du stylo décrit par Malbas, et les fit toutes se disperser. Seule l'une d'entre elles resta auprès de la petite sourcière, observant ses compagnes s'agiter comme des folles dans cette mer verdâtre. L'odeur du sang les attirait tellement. Si l'objet en était aussi imprégné que ce que racontait le jeune homme, alors il ne faudrait pas bien longtemps avant  que l'une d'elles ne tombent dessus -s'il se trouvait encore dans la Forêt en tout cas.
Maintenant fermement ses deux grands bâtons de métal, Nazrin se mit elle aussi en marche. Elle tentait de faire fi de son esprit tout ce qui venait de se passer jusqu'à présent, pour se concentrer uniquement sur la mission qui lui avait été confiée.

[/spoiler]HRP : Je n'ai pas voulu trop précipiter les évènements, donc je n'ai pas écrit grand chose au final. Tu m'excuseras ;; Je me rattraperai sur le prochain post ![/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'une âme [ Malbas Röd et Nazrin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Gensokyo :: Gensokyo :: » Forêt de Bambou.-