AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rin Kaenbyou
Titre : The Lonely Lullaby soothing Souls
Messages : 47
Âge : 20
Date d'inscription : 09/06/2013
MessageSujet: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Jeu 31 Oct 2013 - 13:08

Sortie de la rivière Sanzu, Orin était passée par la Route de la Liminalité en espérant y trouver des personnes à qui poser des questions. Mais elle n'y avait croisé que des esprits malicieux, des yokai surexcités et des humains qui s'amusaient : en résumé, rien de bien intéressant.

Ils ne doivent pas connaître la vérité sur ce qu'il se passe... Je me demande si je devrais les envier ou les plaindre.

La Kasha s'était alors changée en animal pour aller plus vite. Elle avait gambadé entre les jambes des passants, sauté de toit en toit en acrobate féline qu'elle était. Et puis la route s'était enfoncée dans les bois, laissant l'effervescence derrière elle. La forêt était sombre et humide, les points de repères rares. Orin ne passait d'ordinaire jamais par là : elle n'aimait pas les cadavres d'ici qui se dégradaient trop rapidement. De toute façon, ici, c'était le territoire des yokai : la conversation des âmes ne serait pas intéressante du tout...
Plus le chat avançait, et plus la brume lui cachait le chemin, jusqu'à lui voiler le regard et l'empêchant de voir plus loin que ses moustaches. Pensant que sa petite taille serait désormais un obstacle, elle reprit sa forme humaine et avança à tâtons. Ah, comme elle détestait ces endroits humides et froids! L'Enfer ne lui avait jamais autant manqué. Il lui manqua d'autant plus quand elle posa son soulier dans de l'eau glacée. Elle frissonna de froid et de dégoût, en poussant un petit cri de surprise. La Kasha posa le pied ailleurs pour esquiver la flaque : voilà qu'elle manque de tomber de tout son long. Elle avait mal jugé la profondeur de l'eau, et elle enfonça toute sa jambe dans l'eau et la vase jusqu'au genou, mouillant sa robe dans une éclaboussure.

Je ne sais pas quel est cet endroit; mais il faut absolument le rayer de Gensokyo! Je demanderai ça à Okuu, tiens.

Car ce qu'elle avait pris pour une flaque était en fait la rive du Lac Brumeux, mais fidèle à son nom, il l'avait plongée dans un monde flou et laiteux qui lui masquait la vue. Orin repartit mollement vers là où elle savait qu'elle pouvait marcher, sa chaussure émettant un espèce de "ssquich" à chaque pas.
Si seulement elle pouvait rencontrer quelqu'un pour lui indiquer le chemin... Et nettoyer sa chaussure, mais c'était peut-être trop demander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://purple-scales.tumblr.com/
avatar
Alphonse Lupin
Titre : Neighboorhood's Novice Foreign Magus of Paradox
Messages : 55
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Ven 1 Nov 2013 - 22:23

En se levant se matin-là, le troisième depuis son arrivée en Gensokyo, Alphonse pensa qu'il était temps de partir en exploration aveugle, se laissant guider par instinct. Mais en sortant de sa tente, il remarqua qu'il avait pensé un peu trop juste: il avait de bons yeux, pour un humain, mais il ne parvenait même pas à voir son feu de camp, qui n'était pourtant qu'à cinq mètres en face. Il savait que partir à travers ce brouillard serait un voyage duquel il reviendrait difficilement, et cette idée ne l'enchantait guère.

Il faudrait que ce brouillard dégage, il est gênant... Quoi faire...

Puis il se souvint, quelques minutes plus tard, son esprit s'étant libéré des brûmes du sommeil (il y en a, de la brûme, tiens!), qu'il pouvait se servir de magie. Se maudissant de ne pas y avoir pensé plus tôt, il tint ses deux mains devant lui et les leva au ciel. Un faible courant d'air s'éleva tout autour, et la brûme monta, monta encore, toujours plus haut. Après quelques secondes, il n'y avait plus de brûme, mais il avait commencé à pleuvoir.

"Ah génial, j'oubliais l'effet de la condensation d'une telle masse de brouillard... Un brouillard étant un nuage, si il est au sol, alors il deviendra eau au ciel..."

Il sortit son sac de la tente et commença a fouiller dedans, en réfléchissant sur ses propos, encore à voix haute, l'une de ses manies.

"Bof, C'est toujours mieux que la brûme d'avant, et de toute manière, j'aime bien la pluie. L'eau m'apaise: je ne suis pas comme un chat, à détester le contact de la moindre goutte!"

_________________
Si la perception est la vérité, alors combien de vérités existe-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/ArcticSS82Wolf
avatar
Rin Kaenbyou
Titre : The Lonely Lullaby soothing Souls
Messages : 47
Âge : 20
Date d'inscription : 09/06/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Dim 3 Nov 2013 - 14:02

Un étrange souffle d'air avait fait secouer les tresses de la meneuse de cadavres. Elle se retourna, et vit que la brume se retrouvait chassée, comme poussée par une force invisible. La masse blanche fuyait devant ce vent qui n'était décidément pas naturel, et s'élevait petit à petit vers le ciel. Cela lui permit de respirer un air moins moite, et de se rendre compte du lieu où elle était. Elle vit un grand lac, à l'eau triste et immobile, surplombé par un grand manoir de style occidental que la Kasha apercevait dans le lointain. Elle avait vaguement entendu parler de cet endroit grâce aux vagabondages de Koishi.. Orin ne savait pas son nom mais elle savait de la petite soeur Satori qu'il valait mieux ne pas s'en approcher. La curiosité n'était pas assez forte pour aller fouiner, elle avait bien plus important à faire...

Elle retrouva un peu de sa bonne humeur. Peu importe qui avait chassé la brume, elle le remerciait grandement. Puis elle le maudit quand le nuage qui s'était formé se vida de son eau en une pluie fine et froide. Décidément, cet endroit ne l'aimait pas, et c'était réciproque... Orin continua d'avancer, se frottant les bras pour se réchauffer malgré ses vêtements trempés. Au moins elle y voyait mieux.
Puis une voix atteint ses oreilles. Elle tourna la tête pour repérer la provenance du son; et marcha à pas de félin vers sa source (toujours avec ce ssquich qui la suivait). C'était sans doute risqué mais le chat mouillé aurait tout donné pour une source de chaleur, ou du moins une indication.
La voix appartenait à un jeune homme, qu'elle identifia comme un être humain. La pluie ne semblait pas le gêner plus que ça, et ce qu'elle considérait comme un torrent agressif et mordant lui semblait être une simple douche rafraîchissante. Elle avança doucement pour être totalement visible, et tenta le tout pour le tout en l'abordant directement.

"Euh... Bonjour? Tu es du coin?"

Orin n'avait rien à perdre. S'il était pacifique, elle aurait un début d'indication; s'il était agressif, combattre la réchaufferait un peu. Autant voir le bon côté des choses..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://purple-scales.tumblr.com/
avatar
Alphonse Lupin
Titre : Neighboorhood's Novice Foreign Magus of Paradox
Messages : 55
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Dim 3 Nov 2013 - 23:38

Alors qu'il sortait de nouveau sa montre brisée de son sac, en un espoir futile qu'elle recommence à fonctionner d'elle même, il entendit des bruits qui ressemblaient à... Il ne pouvait pas l'identifier, mais il était sur d'avoir entendu des sons semblable auparavant. Puis il entendit une voix l'interpeller:

"Euh... Bonjour? Tu es du coin?"

Il releva la tête, pour apercevoir qu'une fille aux tresses rousses se tenait devant lui. Elle devait être la source de ces "squish-squish", sa botte semblait inondée! Mais il remarqua que ce n'était pas une fille banale: ses yeux étaient d'un rouge flamboyant, et elle avait des oreilles de chat. Dès qu'il l'eût remarqué, les paupières d'Alphonse se refermèrent à moité, comme si lourdes de sommeil. Tout son visage avait un air qui se traduisait comme: "sérieusement?". Et comment s'en étonner? Il venait de se comparer à un chat il n'y avait pas cinq minutes de celà! S'apercevant qu'il la dévisageait, il secoua vigoureusement la tête, ce qui eu pour effet de propulser plusieurs gouttelettes d'eau en tout sens. Ce qui n'améliora pas son humeur, et il se sentit d'autant plus mal à l'aise.

Vraiment, il faut que je me reprenne, cette journée commence mal!

"Désolé, je viens d'arriver à Gensokyo, en fait, ça fait trois jours, mais c'est bien peu de temps pour s'habituer... *Soupir*, désolé, je viens de me réveiller il y a peu de temps. Mais bon, ne restons pas sous la pluie, rentrez donc à l'intérieur, ma tente est assez grande, je crois... Non, ça n'irait pas, vos vêtements ne pourraient pas sêcher, et c'est de ma faute si il pleut... Accordez moi un moment, je vous prie."

Il prit son visage dans sa main droite, frottant son front, puis il se redressa et leva les yeux au ciel, donnant un coup de poing de victoire vers le ciel. Rien ne se produisit. Il ferma les yeux avec irritation. Il en donna un deuxième, qui cette fois produisit une large et puissante colonne d'air ascendante qui dispersa les nuages. Le soleil rayonna à travers le trou de ciel bleu qui perça les nuages. Il entreprit ensuite de dégager le charbon de bois de son dernier feu de camp, et alluma un feu magique au centre du cercle de pierres. Il s'assit ensuite sur un des rochers qui faisaient office de sièges, et invita la fille à faire de même; ramarquant du même coup sa double queue, chose qu'il n'avait vu auparavant que dans des livres de mythologie orientale.

"Maintenant que ce problème est réglé, je me présente. Je suis Alphonse Lupin, et je viens d'Angleterre, un pays lointain. J'ai établi mon camp ici, mais je n'y suis qu'en soirée... Et tôt le matin. Je vous dis que, franchement, je reçois beaucoup plus de visite que je ne l'aurais cru, en si peu de temps! Pas que ça m'importune... Et vous, vous ne semblez pas être du coin. Qu'est-ce qui vous amène dans les parages?"

Après tout, quel chat... ou fille-chat, vivrait en permanence près d'un lac constamment entouré de brûme? Encore moins un qui s'appellerait explicitement "Lac Brûmeux"!

_________________
Si la perception est la vérité, alors combien de vérités existe-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/ArcticSS82Wolf
avatar
Rin Kaenbyou
Titre : The Lonely Lullaby soothing Souls
Messages : 47
Âge : 20
Date d'inscription : 09/06/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Ven 7 Mar 2014 - 13:07

Allons bon, voilà donc qu'elle se retrouvait à discuter avec un humain mal réveillé qui débarquait tout autant qu'elle... Elle roula des yeux d’agacement, et soupira légèrement quand elle le vit frapper le ciel, tel un Don Quichotte combattant les fantômes. C'était bien sa veine, de tomber sur un original qui faisait du camping. Mais à sa grande surprise, son coup de poing fit cesser la pluie. Orin releva la tête, le visage couvert d'une rosée froide, et ne vit plus nuages noirs mais bien un ciel d'un bleu éclatant. Quand elle posa son regard à nouveau sur le jeune étranger, elle se rendit compte qu'un feu très loin d'être naturel brûlait à ses côtés.

Je vois, tu es donc plus intéressant que ce que je pensais...

Elle ne prêta aucune attention à ses regards peu discrets qui la dévisageaient, et s'assit sur un rocher, plongeant presque ses mains dans le feu pour les réchauffer. Ça faisait un bien fou! La chaleur remontait en même temps que sa bonne humeur.

"Maintenant que ce problème est réglé, je me présente. Je suis Alphonse Lupin, et je viens d'Angleterre, un pays lointain. J'ai établi mon camp ici, mais je n'y suis qu'en soirée... Et tôt le matin. Je vous dis que, franchement, je reçois beaucoup plus de visite que je ne l'aurais cru, en si peu de temps! Pas que ça m'importune... Et vous, vous ne semblez pas être du coin. Qu'est-ce qui vous amène dans les parages?"

La Kasha l'observa du coin de l'oeil en l'écoutant d'une paire d'oreilles distraite. L'angle quoi? Elle n'était pas très bonne en mathématiques... Cependant, ses dires confirmait ce qu'elle avait appris avec Komachi, à la rivière. Gensokyo n'était pas une île solitaire dans l'univers, c'était bien une petite partie d'un grand archipel qui constituait le monde. Elle essaya de se remonter le moral en pensant à tous les cadavres qui l'attentaient dans ce monde extérieur.

"Eh bien, ravie de te rencontrer, Alphonse Lapin, et bienvenue parmi nous! Je suis Orin, et je m'occupe de récolter les cadavres et leurs âmes pour les amener en Enfer. Enfin, c'était mon boulot avant qu'un effondrement m'envoie au chômage. C'est pour ça que je suis là, d'ailleurs, une explosion m'a propulsée vers la rivière Sanzu, et après avoir papoté avec Komachi -une gentille fille, celle là- j'ai décidé d'y retourner. Vois-tu, il n'y a qu'un seul accès en Gensokyo pour le monde souterrain, et c'est le geyser à côté du Sanctuaire Hakurei... Tu comprends, ma famille est là bas, je dois m'assurer qu'elles aillent bien. Où en étais-je?

Orin avait parlé comme si son interlocuteur était aussi informé qu'elle sur le fonctionnement de Gensokyo, et ne pensait pas au fait qu'elle puisse le noyer sous les informations. En fait, elle parlait plus pour elle que pour lui.
Elle enleva son soulier qui laissa s'échapper un flot d'eau boueuse et quelques bouts d'algues. Orin se crispa en une grimace de dégoût, puis continua à parler en tentant de gratter la saleté de sa chaussure.

"Ce qui m'amène jusqu'à... Toi, monsieur Lapin ! Tu devrais peut-être faire un tour à Eientei, d'ailleurs, ton nom plairait beaucoup aux habitants.

Sa propre taquinerie la fit pouffer.

"Bref. Tout ça pour dire que je me suis un peu perdue. Est-ce que tu pourrais m'indiquer où nous sommes, exactement? Sommes-nous loin du Village des Humains? Je n'ai pas vraiment l'habitude de venir par ici, mais je n'ai pas vraiment de temps à perdre à patauger dans une eau glacée...

Elle lança un regard de haine à l'eau clapotante du lac qu'ils voyaient depuis leur feu de camp, puis elle regarda Alphonse avec des yeux plus doux.

"Tu peux m'aider?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://purple-scales.tumblr.com/
avatar
Alphonse Lupin
Titre : Neighboorhood's Novice Foreign Magus of Paradox
Messages : 55
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Sam 22 Mar 2014 - 12:44

Une bonne douche froide et un exercice mental, rien de mieux pour commencer la journée! Il écoutait la youkai -- ou démone? ou spectre? -- avec attention. Il put en tirer ceci: Elle s'apellait Orin, travaillait en Enfer -- un Enfer dont il ne savait rien, mais qui avait subi de gros dégats, selon elle -- et en avait été expulsé au bord de la rivière Sanzu. Ce nom titilla la mémoire d'Alphonse: selon certaines croyances, la rivière Sanzu serait l'équivalent du fleuve Styx, soit la rivière des morts; donc cette rivière serait accessible à Gensokyo? Il put aussi apprendre que le seul accès (connu) d'un monde souterrain était le geyser près du "Sanctuaire Hakurei", probablement le temple du même nom où il s'était rendu la veille. Pour ce qui est de cette Komachi, il n'avait aucune idée qui pourrait bien avoir envie de se promener aux bord de la rivière des morts... Ou aucune qui se conformait à ses idées préconçues: il irait s'instruire un autre jour, surement.

"Ça me ferais plaisir de vous aider! Je peux vous dire où le Village des Humain se trouve... Ou je peux vous conduire directement au Temple Hakurei. Je pensais explorer cette montagne dans la distance, mais j'avoue que ce monde souterrain dont vous parlez m'intrigue. Qui plus est, s'il y a vraiment eu un éboulement, il est plus prudent que je vous accompagne, l'endroit doit être dangereux, même inaccessible. Mais je devrais pouvoir decombrer la pierre qui pourrait être tombée sur le chemin. Je peux aussi donner les premiers soins aux blessés... Si, bien sûr, il y a plus que des fantômes ou des esprits frappeurs en Enfer, ici."

Alphonse eut une mine sombre.

"D'où je viens, on raconte aux gens que les Enfers sont le lieu où toutes les âmes déchues se rendent... Mais puisque personne n'est revenu des morts, cela reste à confirmer. Et de toute façon, un lieu apellé Enfer n'est pas nécéssairement cet Enfer mythique..."

Réalisant qu'il pensait de nouveau à haute voix, Alphonse rougi. Il se dépêcha d'effectuer quelques calculs, comptant ses doigts, puis il releva la tête vers Orin.

"Avez vous mangé? Je peux vous offrir à déjeuner. Si vous êtes pressée, j'ai des barres tendres dans mon sac. Aussi, auriez-vous un problème que je vienne avec vous? Si non, tant mieux, si oui, dommage, je viens quand même. Je suis déjà prêt."

En effet, il avait, par magie, déjà tout préparé son matériel de randonnée: plusieurs bouteilles d'eau purifiée, des provisions (barres tendres, jerkey de steak, oignons, fèves au lard, pommes de terre, l'incongru pot de beurre d'arachide), des outils divers, un équipement de cuisine mobile... Le tout, dans un petit sac à une sangle qu'il passa à l'épaule. Il explica rapidement qu'il s'agissait d'un sort de compression spatiale, donc que le sac était plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur, mais que le poids était celui d'un sac vide. Il se rassit en attendant la réponse, un air sérieux sur son visage.

_________________
Si la perception est la vérité, alors combien de vérités existe-t-il?


Dernière édition par Alphonse Lupin le Dim 6 Avr 2014 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/ArcticSS82Wolf
avatar
Rin Kaenbyou
Titre : The Lonely Lullaby soothing Souls
Messages : 47
Âge : 20
Date d'inscription : 09/06/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Ven 4 Avr 2014 - 15:50

La Yôkai aux cheveux de feu avait écouté le discours du magicien sans mot dire, grattant négligemment les quelques saletés qui s'accrochaient au cuir de sa chaussure. Elle l'entendit vouloir l'accompagner jusqu'aux Enfers : mais son interlocuteur ne lui laissa pas le temps de protester. Puis elle le vit mettre une sacoche à son épaule et lui expliquer en des mots trop techniques pour elle qu'il était « plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur ». Mouais ; Orin avait du mal à accorder sa confiance à ce mystérieux inconnu. Et puis, depuis quand les mâles pouvaient-ils manipuler la magie ? Le monde extérieur était particulièrement étrange.

Cependant, elle ne put s'empêcher de le trouver amusant. Il s'inquiétait pour elle et voulait la protéger. La Kasha pouffa à cette idée, et lui répondit sur un air chantant :

« Je te remercie de ton offre, monsieur Lapin... Cependant, je ne pense pas avoir besoin de tant d'aide que ça ! J'ai mes petites astuces pour me faufiler, si c'est ça qui t'inquiète... »

Elle fit un clin d’œil, et en un autre elle était debout et s'étirait.

« Cet Enfer dont tu parles, celui où on y envoie les criminels.... N'est plus le mien, et ce depuis bien longtemps déjà. A vrai dire, les Yamas ont séparé l'Enfer de sa fonction à cause de la surpopulation, le déplaçant ailleurs... Et nous ont laissés mourir. Les flammes ont cessé de brûler, faute de péchés à faire expier. La chaleur a disparu, et tout s'est envolé : ils nous ont laissé uniquement un mélange de neige et de cendre, qui nous recouvre petit à petit... Moi, mon rôle, depuis tout ce temps, c'est de ramener des cadavres pour que le froid ne nous emporte pas. Tu vois ? La mort me permet de vivre. Les âmes que j'y amènent ne sont pas déchues : elles restent avec nous, en Enfer. C'est ça, l'Enfer. »

Orin se reprit en soupirant.

« Je veux dire... C'était ça. C'était mes âmes à moi. C'était ma famille. »

En un mouvement de nattes, elle se retourna vers Alphonse et lui répondit fermement :

« C'est pour ça que je n'ai pas de temps à perdre. Tu peux m'accompagner si tu veux, mais une fois dans l'Enfer, j'aurai plus important à faire  que de te guider, et je n'ai pas forcément envie qu'il t'arrive quelque chose de grave là-bas. Il y a es monstres que les gens de la surface ont scellés il y a déjà bien longtemps. Des yôkai transmetteurs de maladies mortelles, des abominations sans nom, des esprits qui peuvent faire s'embraser tes sentiments pour qu'ils te dévorent de l'intérieur, des onis qui gouvernent à l'inexplicable, et même des personnes qui peuvent te sonder en un regard ou manipuler la fission nucléaire.. »

La démone lui fit un sourire malicieux. Elle se demandait si son discours avait fait son petit effet pour le dissuader de la suivre, et lui donner simplement l'information qu'elle voulait... Mais elle s'inquiétait aussi réellement de ce qui pouvait arriver à cet humain si il se retrouvait seul dans le monde souterrain.

« Et une rouquine qui mène le voyage de la chair morte... Alors ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://purple-scales.tumblr.com/
avatar
Alphonse Lupin
Titre : Neighboorhood's Novice Foreign Magus of Paradox
Messages : 55
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2013
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   Dim 6 Avr 2014 - 19:29

"Alors je viens."

Pas une trace d'hésitation, ni de crainte dans sa voix. Un peu de curiosité, peut-être. Il avait écouté Orin attentivement, et avait conclu trois choses importantes. D'abord, elle devait savoir se battre, et bien, donc il n'avait pas à s'inquièter pour elle. Ensuite, il devait y avoir une organisation quelconque pour gèrer les âmes, et ces Yamas devaient être à sa tête, ou près. En dernier lieu, il y avait encore plus de personnes qui avaient besoin de secours qu'il avait cru, puisqu'il ny avait pas que des fantômes, loin de là.

"Je suis convaincu que vous n'avez pas besoin de mon aide. Toutefois, elle ne peut pas nuire, et la tâche sera accomplie plus rapidement; et vous serez d'accord avec moi sans doute, mais le temps est d'essence. Mais surtout, n'ayez pas peur pour moi. Je risque peu de me perdre, et je vous le prouverai en vous conduisant directement au Temple Hakurei. Si vous pouvez voler, ce sera une ligne droite, autrement, il y a des arbres, donc presque."

Il avait dit la dernière phrase en blaguant, question de détendre un peu l'atmosphère, qui s'allourdissait.

"Nous devrions nous mettre en route. Le Temple est dans cette direction".

Il commença à voler, regardant par dessus son épaule. Si Orin se contentait de marcher ou de courrir, il redescendrait au sol. Il prit la direction du Temple Hakurei, déterminé.

_________________
Si la perception est la vérité, alors combien de vérités existe-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/ArcticSS82Wolf
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que la brume se lève [ Alphonse Lupin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Michaelle Jean rend hommage à M. Alphonse Desjardins
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» présentation de Teddy Lupin
» PROFESEUR R J LUPIN
» La Dame de Brume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Gensokyo :: Gensokyo :: » Scarlet Devil Mansion. :: Lac Brûmeux-